Sitavirus Pandémie.

22 avril 2011

Accueil de la misère

Michel Rocard et l’accueil de la misère du monde…

Tout le monde connait la déclaration de Michel Rocard du 3 décembre 1989 sur TF1 dans l’émission d’Anne Sinclair 7/7 :

« La France ne peut accueillir toute la misère du monde. »

Lorsque vous la citez, il y a toujours une bonne âme pour s’empresser de préciser que Michel Rocard aurait rajouté quelque chose à la suite et que vous omettriez volontairement de le dire.
Cette suite, ce serait celle-çi :

« mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part. »

Or voici l’extrait de l’émission tel que diffusé sur TF1 : cette suite n’existe tout simplement pas.

Michel Rocard et l’accueil de la misère du monde - La France ne peut accueillir toute la misère du monde ???mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part???
http://video.rutube.ru/9e3ee31fd5ba4c18c7b2a8483178f0d1

Extrait étendu : http://www.ina.fr/politique/elections/video/CAC90043039/extrait-7-7-michel-rocard.fr.html

Transcription :

Journaliste - Michel Rocard et l’accueil de la misère du monde - La France ne peut accueillir toute la misère du monde ???mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part??? (…) ajoutons ce soir la fermeté de ton du premier ministre à l’égard du parti de Jean-Marie Le Pen. Michel Rocard, qui était l’invité de TF1, d’Anne Sinclair, et qui n’a pas mâché ses mots, des mêmes propos fermes d’ailleurs s’agissant par extrapolation de l’immigration, et des précisions très claires sur l’immigration clandestine :
Michel Rocard et l’accueil de la misère du monde - La France ne peut accueillir toute la misère du monde ???mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part??? Nous ne pouvons pas héberger toute la misère du monde. Et puis la France doit rester ce qu’elle est : une terre d’asile politique. Nous sommes signataires de la convention de Genève qui prévoit de donner accueil à tous ceux dont les libertés d’expression ou dont les opinions sont réprimés sur place, mais pas plus.
Extrait étendu : Il faut savoir (le chiffre n’est pas encore public, je peux le donner aujourd’hui) qu’en 1988 nous avons refoulé, refoulé, à nos frontières, 66.000 personnes, soixante six mille personnes refoulées aux frontières, à quoi s’ajoute une dizaine de milliers d’expulsions depuis le territoire national : l’année 1988. Et je m’attend à ce qu’en 1989 (l’année n’est pas finie) le chiffre soit un peu plus fort. Autrement dit je ne peux laisser personne dire que rien ne se fait.
Anne Sinclair - Michel Rocard et l’accueil de la misère du monde - La France ne peut accueillir toute la misère du monde ???mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part??? Est-ce que vous avez jamais joué avec le feu avec le Front National ?
Michel Rocard et l’accueil de la misère du monde - La France ne peut accueillir toute la misère du monde ???mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part??? Pour moi le Front National, c’est l’intégrisme en politique. C’est vraiment l’incitation à la haine et à la violence. Je veux répêter ce mot parce que c’est… c’est… c’est comme ça que je le ressens et je crois que c’est vrai : c’est un intégrisme, et tout intégrisme est toujours fanatique. Je vous rappelle qu’un de mes amis, qui ne collait même pas des affiches ce matin là mais qui venait vérifer que le panneau électoral socialiste était propre et complet, a été tué à coups de couteau par un homme du Front National : le Front National c’est ça.

En recherchant la trace de cette mythique phrase suivante, on apprend qu’elle aurait été prononcée un an plus tard devant une assemblée de la CIMADE.
Rue89.com dans un article de 2009 [archive] s’est penché sur cette mystérieuse phrase suivante et a pu constater qu’il n’en existait nulle trace audio ou vidéo, pas plus qu’écrite, dans les archives de la CIMADE.
Rue89.com se fendait même d’un appel aux lecteurs pour exhumer la trace d’une telle déclaration.

Jusqu’à présent, nul n’a été en mesure d’en produire la moindre preuve.

L’article de Rue89.com, resitue le contexte politique de cette déclaration; au sortir de l’élection de Dreux, où le Front National effectuait une percée spectaculaire.
La droite parlementaire, encore fidèle à elle-même, canonne le gouvernement socialiste pour son laxisme en matière d’immigration.
Le Premier Ministre Michel Rocard est contraint de donner à l’opinion publique des gages de fermeté : son discours est donc parfaitement calibré pour faire passer ce message. Pas un mot de trop.
Mais cette petite phrase poursuivra longtemps la gauche, indécrottablement laxiste et sans qu’on en trouve nulle part la trace, Michel Rocard prétendra à une manipulation de ses propos honteusement tronqués et sortis de leur contexte.

L’histoire officielle était ainsi réécrite
 
pour servir les intérêts du camp du « Bien ».

Un commentaire fréquemment posté sur les sites de Gôche, où il est régulièrement censuré :

La fameuse phrase « tronquée » de Rocard…Celle dont les bobos vous disent immanquablement qu’il en manque la fin, et qu’elle serait sortie de son contexte…Vérification de la « pensée » rocardienne de l’époque :http://www.ina.fr/politique/elections/video/CAC90043039/extrait-7-7-michel-rocard.fr.html

La SEULE immigration que Rocard admettait était celle des réfugiés POLITIQUES.

Autre citation de Michel Rocard, encore plus claire :

7 janvier 1990 : « Aujourd’hui, je dis clairement, je n’ai pas de plaisir à le dire, j’ai beaucoup réfléchi avant d’assumer cette formule, il m’a semblé que mon devoir était de l’assumer complètement : la France n’est plus, ne peut plus être une terre d’immigration nouvelle. Je l’ai déjà dit et je le réaffirme : quelque généreux qu’on soit, nous ne pouvons accueillir toute la misère du monde. »

Sur les revirements de Michel Rocard et la postérité de ses petites phrases :

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2009-09-30-Rocard

La Suite de l’Accueil de Toute la Misère du Monde est une manipulation absolument gigantesque, et totalement géniale (il faut bien le reconnaître…).

A l’époque de la création de ce mensonge (par Michel Rocard lui-même à la fin des années 80, ah le coquinou…) il n’imaginait pas que deux décennies plus tard tout un chacun pourrait revoir chez soi, à volonté et gratuitement, la vidéo de ses déclarations, simplement en tapotant sur un clavier. A l’époque, seuls les journalistes et historiens sachant où s’adresser pouvaient consulter les archives des émissions de télévision.

Michel Rocard s’est dit qu’un si petit mensonge pour un si grand bien de l’humanité ne risquait pas d’être repéré.

Ca a marché pendant 20 ans mais c’est fini : le boomerang a fait demi-tour…

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :