Sitavirus Pandémie.

1 septembre 2010

Mais puisque que l'on vous dit que l'islam c'est l'amour, la paix et la tolérance !

 

Rediff: mais puisque que l’on vous dit que l’islam c’est l’amour, la paix et la tolérance !

Institut suisse de droit comparé
AVIS SUR LES LIEUX DE CULTE ET LES PRATIQUES RELIGIEUSES DANS PLUSIEURS PAYS MUSULMANS ET NON MUSULMANS
 
TABLE DES MATIÈRES
Vue d’ensemble 3
Partie I – Les lieux de culte et les pratiques religieuses des non-musulmans dans les pays musulmans 3
Partie II – Les lieux de culte et les pratiques religieuses des musulmans dans les pays non-musulmans 7
Partie I – Les non-musulmans dans les pays musulmans 13
I. Normes islamiques classiques 14
II. Algérie 22
III. Arabie saoudite 29
IV. Égypte 37
V. Jordanie 46
VI. Syrie 51
Partie II – Les musulmans dans les pays non musulmans 56
VII. Allemagne 57
VIII. Autriche 81
IX. Belgique 96
X. France 108
XI. Italie 120
XII. Pays-Bas 138
 
 
Extrait :
 
Nous avons choisi cinq pays arabes représentatifs: l’Algérie, l’Arabie saoudite, l’Égypte, la Jordanie et la Syrie. Ces pays ont une majorité musulmane sunnite, avec des minorités musulmanes chi’ite, ibadite, alawite et ismaélite, une minorité druze, une minorité bahaïe, une minorité juive et une minorité chrétienne repartie en différentes églises. Bien que toutes ces minorités puissent avoir des revendications sur le plan des lieux de culte et des pratiques religieuses, nous nous sommes intéressés principalement à la minorité chrétienne. Les constitutions des pays étudiés, exception faite de la Syrie, affirment que l’Islam est la religion de l’État. Dans tous ces pays, le droit musulman est une source, voire la source principale du droit étatique, et il sert à combler les lacunes de ce dernier2. Tous ces pays affirment le principe de la liberté religieuse et de la liberté de culte, à l’exception de l’Arabie saoudite. Ceci doit toutefois être compris dans le sens islamique: droit d’entrer dans l’islam, interdiction d’en sortir; reconnaissance des Gens du Livre avec des restrictions et refus de reconnaître les autres3. 1) Règles relatives à la construction des lieux de culte non-musulmans
Les pays arabes étudiés permettent aux Gens du Livre, et uniquement à ceux-là, d’avoir des lieux de culte, à l’exception de l’Arabie saoudite. L’exception saoudienne découle du fait que le droit musulman interdit aux non-musulmans de séjourner dans la Péninsule arabe. Même s’il existe approximativement un million de chrétiens en Arabie saoudite, ce pays s’oppose à toute pratique religieuse et à tout lieu de culte autre que musulman sur son territoire. Tout signe religieux non-musulman est interdit4. En Algérie, la communauté chrétienne, très réduite depuis l’indépendance, a restitué à l’État un grand nombre de ses lieux de culte dont elle n’avait pas besoin et ne fait plus sonner les cloches. Le problème de la construction des lieux de culte ne se pose donc pas pour les communautés chrétiennes reconnues. Une vague d’évangélisation et d’apostasie, interdite en Algérie, a amené l’État à adopter en 2006 et 2007 des normes restrictives pour 1 Voir I.3.C. 2 Voir le rapport de chacun des pays arabes sous le titre « remarques préliminaires ». 3 Voir le point 2.A du rapport de chacun des pays arabes. 4 Voir III.1.A. Vue d’ensemble 6 l’affectation des lieux de culte, privant de la sorte les nouveaux convertis de la liberté de culte1. En Égypte, toute construction et restauration d’église nécessite l’autorisation du Président de la République. Une loi de 2005 délègue la restauration au préfet. Les conditions et les procédures administratives retardent ces constructions et restaurations parfois plusieurs décennies. Les églises existantes font souvent l’objet d’attaques de la part des musulmans. Les cloches sonnent en Égypte, mais dans les villages et les campagnes les musulmans imposent de plus en plus aux chrétiens de ne pas faire de clochers et de ne pas utiliser les cloches2. En Jordanie et en Syrie, il n’existe pas de normes spéciales concernant la construction des lieux de culte pour les non-musulmans. Celui qui souhaite construire une église doit présenter une demande d’autorisation de construction à la municipalité comme pour toute autre construction. Les cloches sont utilisées. 2) Règles relatives aux pratiques religieuses des non-musulmans A) Liberté religieuse La liberté religieuse dans les cinq pays étudiés est à comprendre dans le sens islamique: encouragement à la conversion vers l’islam, interdiction d’abandonner l’islam, sanctions civiles et pénales contre ceux qui le font ou encouragent l’apostasie, restriction d’accès aux livres sacrés des autres religions, restriction en matière de fonction étatique, discrimination en matière du droit de la famille et des successions3.
 Source : http://www.ejpd.admin.ch/content/dam/data/gesellschaft/gesetzgebung/minarettverbot/gutachten-sir-f.pdf
Vite, convertissez- vous ! 
 
 

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :