Sitavirus Pandémie.

23 juillet 2010

Rapport annuel du Service de renseignement de la Confédération Suisse

 
 
 «Introduction / Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) procède « à une analyse conjointe et globale de la menace » (art. 3, LFRC). Cette analyse englobe à la fois toutes les menaces de l’extérieur et toutes les menaces à l’intérieur de notre pays. Le SRC présente ici une première appréciation globale à ce sujet. Cette présentation ne se limite cependant pas au seul domaine de la politique de sécurité. Elle comporte aussi une appréciation générale d’autres phénomènes importants pouvant causer des dommages significatifs à la Suisse. Des développements négatifs dans le domaine de l’économie font aussi partie de ce catalogue, de même que les conséquences de la politique des intérêts d’autres États pouvant nuire à la Suisse. Ce faisant, le Service de renseignement ne postule pas pour de nouvelles compétences. Il est conscient que l’appréciation de ces phénomènes ne peut être effectuée qu’en collaboration avec d’autres services de la Confédération. La présente appréciation se fonde sur la situation au début du mois de mai 2010. Elle représente par conséquent une extension temporelle et du contenu des contributions de l’année 2009 présentées dans la deuxième partie de ce rapport, en application de la loi fédérale instituant des mesures visant au maintien de la sûreté intérieure (LMSI). L’appréciation globale est divisée en trois parties: la première partie est consacrée à la description des phénomènes dans l’environnement stratégique de la Suisse, qui n’ont en général qu’une influence indirecte sur la situation de la menace; la deuxième partie relève les menaces et les dangers pouvant directement toucher la sécurité de la Suisse; la troisième partie, sous forme d’appréciation générale, reprend les points essentiels et les met en relation avec la situation dans son ensemble. » Service de renseignement de la Confédération SRC  2010
 
 
 
Extraits:
 
« De manière générale, l’ampleur et la diversité linguistique de la propagande djihadiste sur Internet ont augmenté en 2009. Ainsi, l’UDI a poursuivi sa propagande en allemand et en langue turque, censée faciliter le recrutement de djihadistes dans les communautés musulmanes européennes. Une vidéo de l’UDI diffusée en janvier s’est particulièrement fait le reflet de cette tendance au multilinguisme: elle proposait une glorification du djihad et du martyr en cinq langues, dont l’allemand, le turc et le russe. Depuis décembre 2008, le MIO aussi diffuse des vidéos en allemand dans lesquelles des moudjahidines émigrés d’Allemagne font de la propagande pour le djihad. Outre les langues d’Europe occidentale comme l’anglais, le français ou l’allemand, le serbo-croate, l’albanais et le turc ont également gagné en importance. Malgré cette montée en force d’autres langues, l’arabe littéraire reste la langue dominante du djihadisme sur Internet. Pages 27 /28
 
« Un citoyen français d’origine algérienne est arrêté en France. Ce docteur en physique nucléaire, domicilié en France, est employé par l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et est également un collaborateur du Centre Européen pour la Recherche Nucléaire (CERN). » Page 31
 
«  Le peuple suisse accepte l’initiative populaire contre la construction de minarets, ce qui donne lieu à des protestations, au pays comme à l’étranger. Des lettres de menace annoncent des attaques terroristes sur des installations chrétiennes et de l’hostilité est manifestée à l’égard du peuple suisse. Sur un forum djihadiste au moins, on appelle à la violence directe à l’encontre de la Suisse, tandis que d’autres pages Internet djihadistes demandent le boycott du pays, proposition soutenue par certains représentants politiques dans des pays islamiques. »  « On constate également que la Suisse est de plus en plus décriée et perçue comme une « ennemie de l’Islam ». Si cette image devait s’imposer, la probabilité de réactions extrémistes et d’actes de violence augmenterait. Du point de vue djihadiste, elle justifierait même des attaques terroristes. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas sous-estimer le phénomène du terrorisme endogène (« homegrown terrorism »).  Même sans lien direct avec des organisations terroristes, des personnes isolées pourraient se radicaliser et constituer un danger » . Page  36
 
« En 2009, les organisations actives à l’échelle nationale et internationale affichant une vocation caritative ou humanitaire ont, une fois encore, joué un rôle important dans le financement de groupes terroristes à orientation ethno-nationaliste ou islamiste. Elles organisaient par exemple des virements dans d’autres pays de dons récoltés à des fins officiellement caritatives, mais qui finissaient en réalité sur le compte de groupes terroristes. » Page 37
 
Source: http://www.news.admin.ch/NSBSubscriber/message/attachments/19841.pdf
 
 –
 
 

Un commentaire »

  1. […] Source: (sitavirus) «Introduction / Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) procède « à une analyse conjointe et globale de la menace » (art. 3, LFRC). Cette analyse englobe à la fois toutes les menaces de l’extérieur et toutes les menaces à l’intérieur de notre pays. Le SRC présente ici une première appréciation globale à ce sujet. Cette présentation ne se limite cependant pas au seul domaine de la politique de sécurité. Elle comporte aussi une appréciation générale d’autres phénomènes importants pouvant causer des dommages significatifs à la Suisse. Des développements négatifs dans le domaine de l’économie font aussi partie de ce catalogue, de même que les conséquences de la politique des intérêts d’autres États pouvant nuire à la Suisse. Ce faisant, le Service de renseignement ne postule pas pour de nouvelles compétences. Il est conscient que l’appréciation de ces phénomènes ne peut être effectuée qu’en collaboration avec d’autres services de la Confédération. La présente appréciation se fonde sur la situation au début du mois de mai 2010. Elle représente par conséquent une extension temporelle et du contenu des contributions de l’année 2009 présentées dans la deuxième partie de ce rapport, en application de la loi fédérale instituant des mesures visant au maintien de la sûreté intérieure (LMSI). L’appréciation globale est divisée en trois parties: la première partie est consacrée à la description des phénomènes dans l’environnement stratégique de la Suisse, qui n’ont en général qu’une influence indirecte sur la situation de la menace; la deuxième partie relève les menaces et les dangers pouvant directement toucher la sécurité de la Suisse; la troisième partie, sous forme d’appréciation générale, reprend les points essentiels et les met en relation avec la situation dans son ensemble. » Service de renseignement de la Confédération SRC  2010 Extraits: « De manière générale, l’ampleur et la diversité linguistique de la propagande djihadiste sur Internet ont augmenté en 2009. Ainsi, l’UDI a poursuivi sa propagande en allemand et en langue turque, censée faciliter le recrutement de djihadistes dans les communautés musulmanes européennes. Une vidéo de l’UDI diffusée en janvier s’est particulièrement fait le reflet de cette tendance au multilinguisme: elle proposait une glorification du djihad et du martyr en cinq langues, dont l’allemand, le turc et le russe. Depuis décembre 2008, le MIO aussi diffuse des vidéos en allemand dans lesquelles des moudjahidines émigrés d’Allemagne font de la propagande pour le djihad. Outre les langues d’Europe occidentale comme l’anglais, le français ou l’allemand, le serbo-croate, l’albanais et le turc ont également gagné en importance. Malgré cette montée en force d’autres langues, l’arabe littéraire reste la langue dominante du djihadisme sur Internet. Pages 27 /28 « Un citoyen français d’origine algérienne est arrêté en France. Ce docteur en physique nucléaire, domicilié en France, est employé par l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et est également un collaborateur du Centre Européen pour la Recherche Nucléaire (CERN). » Page 31 « Le peuple suisse accepte l’initiative populaire contre la construction de minarets, ce qui donne lieu à des protestations, au pays comme à l’étranger. Des lettres de menace annoncent des attaques terroristes sur des installations chrétiennes et de l’hostilité est manifestée à l’égard du peuple suisse. Sur un forum djihadiste au moins, on appelle à la violence directe à l’encontre de la Suisse, tandis que d’autres pages Internet djihadistes demandent le boycott du pays, proposition soutenue par certains représentants politiques dans des pays islamiques. » « On constate également que la Suisse est de plus en plus décriée et perçue comme une « ennemie de l’Islam ». Si cette image devait s’imposer, la probabilité de réactions extrémistes et d’actes de violence augmenterait. Du point de vue djihadiste, elle justifierait même des attaques terroristes. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas sous-estimer le phénomène du terrorisme endogène (« homegrown terrorism »).  Même sans lien direct avec des organisations terroristes, des personnes isolées pourraient se radicaliser et constituer un danger » . Page  36 « En 2009, les organisations actives à l’échelle nationale et internationale affichant une vocation caritative ou humanitaire ont, une fois encore, joué un rôle important dans le financement de groupes terroristes à orientation ethno-nationaliste ou islamiste. Elles organisaient par exemple des virements dans d’autres pays de dons récoltés à des fins officiellement caritatives, mais qui finissaient en réalité sur le compte de groupes terroristes. » Page 37 Source: http://www.news.admin.ch/NSBSubscriber/message/attachments/19841.pdf – – – – – Laisser un commentaire […]

    Ping par Rapport annuel du Service de renseignement de la Confédération Suisse. « Francaisdefrance's Blog — 23 juillet 2010 @ 6:46 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :