Sitavirus Pandémie.

21 juillet 2010

L'islam ou une certaine conception de la « diffamation des religions »

 

 

Extraits :

 La « diffamation des religions » : un concept défensif et offensif L’OCI prend astucieusement position en faisant usage des notions de “diffamation des religions” et d’islamophobie comme d’une arme offensive et défensive permettant à la fois de protéger l’Islam contre les attaques et de réduire au silence les voix dissidentes. Dans les pays musulmans, les lois sur le blasphème qui protège l’Islam contre sa diffamation servent à protéger la religion dominante, mais servent aussi à condamner au silence les adeptes de minorités religieuses. L’article 295 du Code Pénal Pakistanais est exemplaire en ce sen ; il est ainsi formulé : « Toute personne qui par écrit ou par oral, ou par représentation visible, ou par toute forme d’imputation ou insinuation, directe ou indirecte, souille le nom du prophète [de l’Islam] devrait être punie de mort, ou d’emprisonnement á vie. En outre, toute personne qui profane le Coran est condamnable á la prison à vie. »31 Dans les faits, la loi contre le blasphème est une arme répressive donnée à la religion d’Etat et aux groupes islamistes contre les non-musulmans. L’imprécision de ses éléments constitutifs rend cette incrimination totalement arbitraire. Cette infraction, telle que prévue dans le droit pénal pakistanais, n’exige pas d’élément intentionnel, pas plus qu’elle n’exige d’autre preuve qu’un simple témoignage, la personne accusée étant immédiatement placée en détention avec les conséquences sociales que cela comporte notamment pour sa famille. Cette disposition contre l’offense à l’Islam se révèle être ainsi, ni plus ni moins, un instrument d’oppressionPage 7

Plusieurs voix se sont élevées contre l’assimilation de la critique de l’Islam au racisme. Ainsi, exprimant son opposition à la résolution de l’Assemblée générale de 2007 sur la “lutte contre la diffamation des religions”, l’Union européenne dénonce l’erreur qui consiste à confondre cette problématique avec une question de race: « L’Union européenne ne considère pas comme valable la notion de ‘diffamation des religions’ dans un discours traitant des droits de l’homme. Dans le cadre des droits de l’homme, les membres de communautés religieuses ou confessionnelles ne devraient pas être considérés comme faisant partie d’une entité homogène. La législation internationale en matière de droits de l’homme protège principalement les individus dans l’exercice de leur liberté de religion ou de confession, plutôt que les religions mêmes. »35   Page 8

 le Conseil de l’Union Européenne a finalement adopté, le 16 novembre 2009, une résolution relative à la liberté de religion ou de conviction dans laquelle il affirme sans ambigüité que « la diffamation des religions n’est pas une notion qui relève des droits de l’homme ». A cet égard, le « Conseil se déclare vivement préoccupé par le fait que les pays qui disposent d’une législation relative à la diffamation des religions ont souvent recours à celle-ci pour brimer les minorités religieuses et limiter la liberté d’expression, ainsi que la liberté de religion ou de conviction. »  Page 11

 Source: http://www.eclj.org/pdf/ECLJ_French_submission_to_OHCHR_on_Combating_Defamation_diffamation_des_religions_Puppinck.pdf

Un commentaire »

  1. Excellent sujet à méditer. Pour une fois l’Europe met les pieds dans le plat de l’ONU et de ses organisations phagocytées par les islamistes de l’OCI.
    La résistance juridique a de l’avenir.

    Commentaire par allianceffl — 21 juillet 2010 @ 10:38 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :