Sitavirus Pandémie.

17 juillet 2010

Intégration et balistique ou le modèle du Grenelle de la sécurité urbaine grenobloise

 

 Et une de moins, une !

 
Karim Boudada, une chance pour la France de 27 ans, a été touché à la tête  ( Oui! c’est là qu’il semble falloir viser).  Karim Boudada était « originaire » de Villeneuve et avait déjà été condamné trois fois aux assises pour vol à main armée.
Grenoble : incidents après la mort d’un braqueur (ndlr – Karim Boudada )
Des braqueurs s’en sont pris vendredi matin au casino d’Uriage-les-Bains (Isère). Lors de la course-poursuite qui s’est ensuivie, l’un des malfaiteurs (ndlr – Karim Boudada )  a été mortellement blessé. Des incidents se sont produits quelques heures plus tard dans la cité où il résidait.
L’attaque s’est déroulée à l’aube. Dans la nuit de jeudi à vendredi, au casino d’Uriage-les-Bains (Isère), deux hommes porteurs d’armes lourdes se sont fait remettre le contenu de la caisse alors que l’établissement était bondé. Ils ont ensuite pris la fuite. Une course-poursuite s’est alors engagée entre les policiers et braqueurs, entre 1 heure et 2 heures du matin.

Le maire de Grenoble réclame un Grenelle de la sécurité urbaine
Il s’agit du troisième braquage dans la région en l’espace de quelques mois.

Ce décès a provoqué vendredi soir des incidents dans la cité de la Villeneuve ( ndlr -quartier maghrebo-africain)  ,  où vivait le braqueur. (ndlr – Karim Boudada ) Des lacrymogènes ont été tirés vers 23h30 contre des jeunes ( ndlr -des chances pour la France) et une dizaine de voitures de CRS et de la BAC se sont alors déplacés toutes sirènes hurlantes dans le quartier. Un départ de feu a aussi été déclenché devant un tramway, dont une vitre a été brisée par un homme à coups de batte. Les voyageurs et le conducteur, choqué, sont sortis, visiblement sans blessures.
 «Ils ont ouvert le feu à trois reprise»
Les braqueurs étaient munis d’un fusil d’assaut et d’un pistolet-mitrailleur. Lors de la poursuite, un premier échange de tirs a eu lieu à l’entrée de Grenoble avec une voiture de police. Un adjoint de sécurité a été légèrement brûlé par une balle qui lui a frôlé les lèvres. La BAC a ensuite pris le relais, alors que les voleurs avaient abandonné leur voiture et le butin, et se dirigeaient vers le quartier populaire de Villeneuve ( ndlr -quartier maghrebo-africain) . Un des braqueurs a été abattu (ndlr – Karim Boudada )  alors qu’il continuait à tirer sur les policiers en fuyant à pied. «Les malfaiteurs ont arrêté leur véhicule, le conducteur et le passager sont sortis. Ils ont ouvert le feu à au moins trois reprises vers les policiers», a déclaré le procureur de la République de Grenoble, Jean Philippe, devant la presse. «Les policiers de la Bac ont alors riposté, l’un de l’intérieur du véhicule avec un fusil à pompe et l’autre de l’extérieur». Karim Boudada, 27 ans, a été touché à la tête. L’homme,  (ndlr – Karim Boudada ) originaire de Villeneuve, ( ndlr -quartier maghrebo-africain)  avait déjà été condamné trois fois aux assises pour vol à main armée.
Une partie du quartier ( ndlr -quartier maghrebo-africain) est restée bouclée jusqu’en fin de matinée. Des hélicoptères ont survolé les lieux à la recherche du second braqueur en fuite. La ligne A du tramway et l’entrée de Grenoble par la rocade sud pont été rouverts à 6h30.
La police judiciaire est saisie de l’enquête. L’Inspection générale de la police nationale a également été saisie.
L’autopsie du malfaiteur (ndlr – Karim Boudada ) tombé sous les balles de la police aura lieu samedi.
Source: http://www.aujourdhui-en-france.fr/faits-divers/grenoble-incidents-apres-la-mort-d-un-braqueur-16-07-2010-1003114.php
 
La mort de Karim Boudouda (ndlr- une chance pour la France) , à quelques mètres de chez lui, ( ndlr -cité maghrebo-africaine de la Villeneuve )  a entraîné hier matin, de très violentes tensions dans le quartier de la Villeneuve.( ndlr -quartier maghrebo-africain) Les policiers grenoblois, que ce soit ceux de la police judiciaire chargés de l’enquête sur le braquage ou ceux de la direction départementale de la sécurité publique, ont essuyé une pluie de projectiles de toutes sortes et notamment des pierres, des bouteilles en verres et même des pots de peinture. Pendant près de trois heures, la situation était, selon nos informations, digne d’une émeute.
Devant l’ampleur de ces violences, la direction de la police a demandé des renforts à la gendarmerie qui a dépêché sur place une vingtaine de militaires des Psig de Meylan, Grenoble et Vizille. De même, un hélicoptère de la gendarmerie de Bron a été appelé sur les lieux pour balayer avec son puissant projecteur le quartier et notamment les toits et les balcons depuis lesquels des individus bombardaient les policiers de divers projectiles.
Entre 4 heures et 6 heures du matin, l’appareil a donc survolé la Villeneuve .( ndlr -quartier maghrebo-africain), scrutant le quartier avec une caméra thermique et filmant la totalité de l’intervention.
Selon nos informations, des menaces de mort auraient clairement été proférées à l’encontre des services de police à la suite du décès de Karim Boudouda (ndlr- une chance pour la France)
La situation semblait hier extrêmement tendue.
Quelques heures après le drame, les enquêteurs de l’antenne grenobloise de la DIPJ de Lyon ont perquisitionné hier matin chez le frère et la mère de l’homme abattu (ndlr – Karim Boudada ) devant le 30 galerie de l’Arlequin.
Tous deux habitent le quartier de La Villeneuve ( ndlr -quartier maghrebo-africain)   . Des perquisitions effectuées sous l’escorte armée des policiers de la Bac, de la Section d’intervention et de l’unité canine légère de Grenoble, chargés d’assurer la sécurité de leurs collègues dans un quartier( ndlr -quartier maghrebo-africain)  sous haute tension.
Selon nos informations, la fouille minutieuse de ces appartements n’a pas apporté d’élément nouveau à l’enquête.
La préfecture assurait hier soir que la menace était prise très au sérieux et que les renforts, demandés par la directrice de la Sécurité publique, seraient déployés à Grenoble.
Source: http://www.ledauphine.com/isere-sud/2010/07/16/l-un-des-braqueurs-tue
Incidents à Grenoble après la mort d’un braqueur: tirs sur la police, pas de blessé
Un homme (ndlr- une racaille) a tiré sur les forces de l’ordre, sans faire de blessé, lors d’incidents survenus à Grenoble dans la nuit de vendredi à samedi après la mort d’un braqueur de casino, tué la nuit précédente lors d’un échange de tirs avec la police.
Cet homme manifestant au sein d’un groupe d’une quarantaine de personnes a sorti une arme de poing et tiré en direction des policiers. Les policiers ont alors ouvert le feu afin de disperser la foule et d’«assurer leur sécurité», selon une source policière.
L’autre braqueur toujours en fuite
La tension était encore très vive vers 3h00 du matin à la Villeneuve, quartier populaire  ( ndlr -quartier maghrebo-africain) de Grenoble d’où était originaire le braqueur de casino tué dans la nuit de jeudi à vendredi lors d’un échange de tirs avec la police. Des dizaines de CRS ont été dépêchés sur place dès vendredi soir.
Après une prière au mort récitée par un imam,   (ndlr- Allah Akbar!)  écouté en silence par une cinquantaine de jeunes ( ndlr – traduction  = racailles)  rassemblés dans un parc, la situation a dégénéré, avec de petits groupes de casseurs s’en prenant à coups de battes à des abribus et un tramway, a constaté une journaliste de l’AFP.
La victime (ndlr – sic…), Karim Boudouda, âgé de 27 ans (ndlr- une chance pour la France)  , est décédé lors d’un échange de tirs en pleine rue avec la police, qui intervenait à la suite du braquage d’un casino près de Grenoble. L’autre braqueur est en fuite.
Source http://www.20minutes.fr/article/585451/Societe-Incidents-a-Grenoble-apres-la-mort-d-un-braqueur-tirs-sur-la-police-pas-de-blesse.php

2 commentaires »

  1. […] musulmans. « La France a toujours été, et doit demeurer, une terre d’immigration et d’intégration. Les inscriptions xénophobes portées sur cette mosquée témoignent non seulement d’une immense […]

    Ping par Mosquée d’Hérouville-Saint-Clair: Eric Besson « condamne … « Francaisdefrance's Blog — 20 juillet 2010 @ 2:12 | Réponse

  2. […] musulmans. « La France a toujours été, et doit demeurer, une terre d’immigration et d’intégration. Les inscriptions xénophobes portées sur cette mosquée témoignent non seulement d’une immense […]

    Ping par Mosquée d’Hérouville-Saint-Clair: Eric Besson condamne… « Sitajoeblack's Blog — 20 juillet 2010 @ 8:50 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :