Sitavirus Pandémie.

5 avril 2010

Jean-Luc Moudenc réécrit quelque peu l’Histoire…

Source : ripostelaique.com/Dans-la-reponse-qu-il-vous-a-fait.html

J’ai lu avec un grand intérêt les dix paragraphes de mise au point par l’ancien maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, concernant votre article sur la « mosquée Algeco » de Bellefontaine.
ripostelaique.com/Reponse-de-Jean-Luc-Moulenc-maire.html

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, 2004-2008

J’ai été l’un des premiers à signaler l’existence de cette mosquée « temporaire » aux différents sites islamo-vigilants, il y a déjà plusieurs années maintenant. J’ai signalé de même l’installation des autres mosquées, car à Toulouse il n’y a pas que celle de Bellefontaine : il y a celle du château de Tabar au Mirail, celles d’Empalot (l’officielle, rue des mouettes, et apparemment une clandestine, rue des canaris), celles des Izards (l’officielle, place des faons, et l’avortée, chemin d’audibert) et enfin celle de Bagatelle.

Sur les 10 paragraphes de Jean-luc Moudenc, j’ai quelques précisions à donner, et d’autres à lui demander, s’il le souhaite (sur Riposte Laïque, ou sur son blog).

1) Une décision de conseil municipal prise à l’unanimité ne préjuge strictement en rien de sa légalité ni de son adéquation avec les souhaits de la population. En ce qui concerne les mosquées, les exemples abondent particulièrement. Le meilleur de ces exemples a été la décision systématiquement présentée comme ayant été votée « à l’unanimité du conseil municipal » à Tournon-sur-Rhône en 2006. Cette décision a provoqué la première franche levée populaire de boucliers (tinyurl.com/tournon925), suscitant en retour les imprécations « anti-racistes » de l’association musulmane, des reportages dans la presse, à la radio et à la télé (Libération, France3, M6, ChériFM…) pour fustiger les « néo-nazis » opposants à la mosquée mais aussi… une saisie du tribunal administratif par La Libre Pensée d’Ardèche !

La tempête s’est soldée par le naufrage non seulement du projet de mosquée mais aussi du maire qui soutenait mordicus ce projet (tinyurl.com/tournon2010).

Cela rappelle justement le cas de Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse par succession en 2004, coulé en 2008.

puce de tiret Un « lieu de prière » à usage exclusif des musulmans cela s’appelle « une mosquée ». Il faut appeler un chat « un chat » et cesser d’utiliser cette périphrase en pure novlangue de bois du catéchisme UMPS sur le « vivranssamble ».

2) Personne ne conteste le principe du relogement en cas de démolition. Les autres occupants de l’immeuble n’ont toutefois pas été relogés temporairement dans des Algecos sur le parking à deux pas du seul Quick de Toulouse devenu (par hasard, évidemment…) 100% Halal depuis lors (l’islamisation de la France étant un fantasme d’extrême-droite, c’est bien connu).

Quant à l’absence de contestation, si souvent invoquée par les maires, elle ne vaut pas acceptation de la décision par la population. Il suffit de voir l’exemple de Tournon-sur-Rhône précédemment cité pour comprendre qu’il n’y a évidemment pas foule de contestataires se portant volontaires pour se faire systématiquement accuser publiquement, tous médias confondus, de racismo-fascisto-cryptolepenisto-islamo-xéno-phobie.

C’est particulièrement vrai dans la région de Toulouse puisque c’est chez nous que pour la première fois un citoyen français été condamné à mort pour blasphème envers l’islam, l’obligeant depuis à déménager et vivre dans la clandestinité. Je veux parler de Robert Redeker, condamné la semaine où, le hasard faisant bien les choses, à démarré le chantier de la mosquée d’Empalot (tinyurl.com/ycm2rng).

Il n’y a bien évidemment AUCUNE relation entre plus de mosquées à Toulouse et moins de liberté pour les critiques de l’islam dans la région Toulousaine puisque Jean-luc Moudenc soutient à la fois les mosquées ET Robert Redeker !

De toute façon, même lorsqu’un maire se vante dans les médias d’avoir construit une mosquée avec l’argent public dans la plus parfaite illégalité, le terrorisme intellectuel des bien-pensants en est arrivé au point que TOUS les élus s’entendent comme larrons en foire pour ne surtout rien contester.

L’exemple emblématique est celui de la mosquée construite par Jean-Christophe Lagarde à Drancy. (Voir les nombreux articles de Riposte Laïque à ce sujet, tinyurl.com/ripostedrancy) Pourquoi les citoyens ne pipent-ils mot ? Parce qu’ils ont peur, avec raison, d’une accusation de racismo-fascisto-etc. (voire d’une condamnation à la Redeker). Les élus non plus ne pipent mot car ils ont, en plus, peur de perdre le vote musulman. Pourtant, courtiser un tel vote fait souvent perdre plus de voix que cela n’en fait gagner. Le cas du maire de Tournon-sur-Rhône illustre ce fait, mais celui de Jean-Luc Moudenc aussi. Le Front National, moribond sur Toulouse, ne présentait aucun candidat aux municipales de 2008 et la gauche partait en ordre très dispersé. Le MODEM se ralliait à Jean-Luc Moudenc pour le deuxième tour : il avait un boulevard. Mais il s’est pris les pieds dans le tapis… de prières.

Il a perdu la mairie de Toulouse alors même qu’à l’issue de sa dernière visite à cette mosquée « Quick » de Bellefontaine, avant les municipales, Abdellatif Lemsibak, président du conseil régional du culte musulman de Midi-Pyrénées déclarait « A Toulouse, le maire mérite les voix des musulmans ». (tinyurl.com/yld9et4 et tinyurl.com/yg3r7mf)

3) Voici, concrètement, ce que donnent « quelques Algécos », avec aussi (Jean-Luc Moudenc oublie de le préciser) « quelques jardinières » ainsi que « quelques barrières métalliques » (dont certaines arborant la mention « Mairie de Toulouse ») :

Vue du sol (Algécos et jardinières) :

mosquée Quick de Bellefontaine avant extension, Vue du sol

Vue aérienne :

mosquée Quick de Bellefontaine avant extension, Vue aérienne

Les barrières métalliques « publicitaires » :

mosquée Quick de Bellefontaine, barrières

Source des images : tinyurl.com/yc5wuqt & tinyurl.com/ydfarmf

puce de tiret Voici, concrètement, ce que donne l’adjonction d’un chapiteau :

Vue du sol :

mosquée Quick de Bellefontaine, après extension par un chapiteau

Vue aérienne :

mosquée Quick de Bellefontaine après extension, Vue aérienne

Et pourquoi avoir rajouté ce chapiteau plusieurs mois après l’installation des Algecos ? Parce qu’il n’y avait plus assez de place ? Si le rôle d’un maire est de reloger, il n’est pas de mobiliser des équipements publics pour étendre une mosquée, d’autant que l’ajout de ce chapiteau a incité plus de personnes à venir (C’est d’ailleurs le but de ces manoeuvres collectives de démonstration de soumission par prosternations, plus « défilés statiques » quasi-militaires, que « prières »).

Déjà le chapiteau n’est plus suffisant et les musulmans sont obligés (les pôôôvres…) d’envahir l’espace alentour :

le chapiteau n’est plus suffisant et les musulmans sont obligés (les pôôôvres...) d’envahir l’espace alentour
Source : ripostelaique.com/IMG/bmp/Basso_Cambo_0009_REDUIT.bmp

Cela démontre qu’ont raison ceux qui affirment que donner la main à l’islam aboutit à se faire manger le bras. Cela se vérifie avec les occupations illégales récurrentes devant la mosquée de la rue Myrha à Paris, et dans les rues avoisinantes. Cela se vérifie partout ailleurs, en France (le dossier de Riposte Laïque sur les prières musulmanes illégales est là pour en témoigner) mais aussi en Europe.

S’il veut se rabibocher avec les Toulousains j’invite Jean-Luc Moudenc à cesser de se préoccuper d’étendre les mosquées, ceci pour éviter que les musulmans ne soient « obligés » d’envahir l’espace avoisinant, ce qui les « oblige » à de sempiternelles demandes d’extensions. Il faut dire STOP car ces extensions sans fin se font toujours au détriment des seuls voisins qui n’ont, eux, pas de problème métaphysique avec la saucisse de Toulouse (ou le jambon de Bayonne, les saucisses de Strasbourg, les sandwichs Le Parisien etc.) Dans son blog, Jean-Luc Moudenc reproche à la municipalité actuelle de ne prendre aucune décision concernant les mosquées (tinyurl.com/yjnpfqq). On peut reprocher beaucoup de choses à la municipalité socialiste de Pierre COHEN mais en l’occurrence elle fait pour les mosquées très exactement ce que la loi de 1905 lui ORDONNE de faire, c’est à dire RIEN !

4) Sur l’ancien site de l’Association « Cultuelle et Culturelle Islamique en France » de la mosquée de Bellefontaine, tinyurl.com/accif1, il est indiqué : « Nous sommes aujourd’hui logés, gracieusement par la Mairie de Toulouse -par la Grâce de Dieu-, dans des bungalos pré-fabriqués sur le parking de Géant Casino. Ces locaux nous sont loués gratuitement pendant 2 ans (jusqu’à Juillet 2007), après quoi nous devrons payer un loyer à la Mairie. »

Juillet 2007 est passé depuis belle lurette, nous approchons juillet 2010.

Quid du loyer de cet équipement public ?

Le nouveau site internet pour la nouvelle mosquée, accif.fr, est au point mort depuis sa mise en ligne et n’en dit mot.

Ce loyer n’a aucune raison d’être confidentiel, je serai donc gré à Jean-Luc Moudenc d’en informer les lecteurs de Riposte Laïque, ou ceux de son blog.

A combien se monte le loyer, et surtout est-il ou non effectivement payé ?

5) Les maires n’ont pas à établir de principes sur la construction de mosquées ! Les maires ont d’abord à respecter la loi, celle de 1905 au premier chef, qui leur impose de ne reconnaître ni ne subventionner aucun culte. Un terrain municipal c’est pour des projets municipaux, ce qu’une mosquée n’est absolument pas.

Max PISELLI, maire de Draguignan, confronté à la même situation, a été exemplaire (tinyurl.com/piselli2008). Ce que ce maire a choisi de faire, Jean-Luc Moudenc a choisi de ne pas le faire.

Max Piselli a été réélu et courageusement il persiste sur sa voie (tinyurl.com/piselli2009)

Jean-Luc Moudenc persiste lui aussi courageusement sur sa voie, inverse de celle de Max Piselli, sauf qu’il n’a pas été réélu. Est-ce bien raisonnable ?

Ensuite les maires ont à faire respecter les lois. Principalement, pour ce qui concerne les mosquées, ce sont celles relatives à l’urbanisme. Si je veux mettre des tuiles vertes à ma maison ce sera refusé. Il n’y aucune raison que mon voisin ait le droit aux tuiles vertes sous prétexte qu’il serait Martien et que ce serait comme ça sur Mars ! S’il veut des tuiles vertes, qu’il aille donc construire sa maison sur sa planète d’origine, pas dans ma ville rose.

Et puis ce n’est pas parce qu’il existe des maires intégristes de la magouille que d’autres maires seraient vertueux à magouiller modérément. Il est NORMAL de ne pas céder gratuitement un terrain municipal, de ne pas subventionner la pseudo-partie soit-disant « culturelle », il n’y a pas là de quoi se vanter.

Ce sont ceux qui magouillent qui sont des collabos et non pas ceux qui ne magouillent pas qui seraient des héros.

Par contre quand je lis « pas de rabais sur le prix du terrain », je reste dubitatif, jugez plutôt :

Conseil municipal de Toulouse du 28 mars 2003 : Décision de vente d’un terrain municipal de 1300 m2 (1304 en réalité) à Empalot pour 21.280 euros afin d’y construire une mosquée.

(tinyurl.com/ya7b57u et tinyurl.com/ycvokmp et tinyurl.com/y8jqyrl)

Cela nous donne le prix du m2 à 21280/1304 = 16,32 euros/m2

En lisière de la Zone Urbaine Sensible 157 (tinyurl.com/zusempalot), certes, à côté du périphérique, certes (tinyurl.com/terrain-empalot), mais moins de 20 euros le m2 à Toulouse pour un terrain constructible sur 100% de sa surface, sur six étages, avec minaret… alors que la mairie a toujours refusé des autorisations de surélévations pour plusieurs pavillons voisins…

Pour la mosquée de Bellefontaine on trouve l’information sur tinyurl.com/accif1 juste au dessus du paragraphe 2.

Ca a été un peu plus cher qu’à Empalot :

1700m2 pour 61.600 euros, soit 61600/1700 = 36,24 euros/m2…

En lisière de la Zone Urbaine Sensible 159 (tinyurl.com/zusbellefontaine), certes, à côté d’un hypermarché Discount, certes (tinyurl.com/terrain-bellefontaine), mais même moins de 40 euros le m2, à Toulouse, pour un terrain constructible sur 100% de sa surface…

En 2004 Jean-Luc Moudenc parlait du prix « des Domaines » (tinyurl.com/y8gjjsx), sauf que les Domaines c’est d’une part indicatif et d’autre part surtout quand la mairie ACHETE, non pas quand elle vend.

En 2006, il parlait du prix « du marché » (tinyurl.com/ylnbjmq), ce qui a fait sourire les agents immobiliers.

En 2010, oubliés « les Domaines », oublié « le marché », Jean-Luc Moudenc ne parle plus que d’un prix « sans rabais ».

Alors, le vrai prix du mètre carré, pour les mosquées de Toulouse, combien ?

On a un prix pour comparaison : celui du mètre carré vendu par la mairie pour construire une mosquée à Tournon-sur-Rhône, après la condamnation de la décision « prise à l’unanimité du conseil municipal » pour non respect de la loi de 1905 (tinyurl.com/tournon2010) : 250m2 pour 65.000 euros soit le mètre carré à 65.000/250=… 260 Euros.

DEUX CENT SOIXANTE euros le mètre carré, dans ce grand poumon économique Français qu’est l’Ardèche, dans cette incontournable métropole régionale au rayonnement international qu’est Tournon-sur-Rhône… C’est certain que pour un département sinistré comme la Haute-Garonne et un trou perdu provincial comme Toulouse, il est parfaitement normal que le mètre carré descende jusqu’à 16.32 euros !

Finalement, le « vrai prix » c’est… Jean-Luc Moudenc qui l’a payé « de sa poche » : en perdant la mairie.

6) Préférer des petites mosquées un petit peu partout au lieu d’une seule grande mosquée à un seul endroit, et mettre en application ce principe en tant que maire, il me semble que l’on peut légitimement appeler cela « favoriser la construction de mosquées tous azimuts ».

C’est d’autant plus vrai qu’en réalité Toulouse possède maintenant A LA FOIS des GRANDES mosquées ET des PETITES mosquées !

Les grandes sont au château Tabar du Mirail et à Empalot.

La mosquée de Tabar, impasse de Londres, est… LA PLUS GRANDE DU SUD-OUEST, 5 à 6.000 places (tinyurl.com/yh632eg), et elle se trouve à…. moins de 10 minutes du projet de mosquée de Bellefontaine, chemin de Lestang : tinyurl.com/tabar-lestang

La mosquée d’Empalot, rue des mouettes, est… LA PLUS GRANDE DE FRANCE ! (tinyurl.com/ykbvlfo)

Toutes sont à deux pas de stations de métro.

Merci bien monsieur Moudenc pour ces si typiques « petites mosquées de quartier » toutes si éminemment absolument indispensables à tous les Toulousains !

Les petites mosquées (du moins plus petites que les précédentes) sont celles de Bagatelle, des Izards et, donc, de Bellefontaine/Quick-Halal au métro Basso-Cambo (tinyurl.com/yh632eg).

7) Vous souhaitez que l’on vous propose une solution ? Faites donc comme Max Piselli, et en cas de troubles persistants à l’ordre public, notamment des manifestations récurrentes empêchant la libre circulation dans l’espace public, faites votre job d’aller expliquer aux imams et à leurs prosternants, les yeux dans les yeux, qu’ils sont en France, pas au bled, et qu’ils doivent respecter la loi Française, parce que sinon ce sont les CRS qui, in-fine, vont la leur expliquer à tous, selon la pédagogie de la matraque parfumée au lacrymogène.

Là où il n’y a le choix qu’entre la lâcheté et la violence, je conseillerai la violence. (Gandhi)

Si le dialogue entre 4 yeux est au dessus de vos forces, ou interdit par votre religion, alors allez à la pêche aux truites, pas à celle des voix.

Si moi j’organise régulièrement l’occupation du trottoir devant le portail de votre maison par deux pelés et trois tondus sous prétexte, par exemple, d’y attendre les Ummites parce que j’ai eu la révélation qu’ils vont atterrir là un jour prochain, je vais me faire dégager manu-militari (après négociations puis sommations) si je persiste à faire ma tête de mule avec mon équipe de bras-cassés. Et c’est bien normal, sinon n’importe quel groupe professant n’importe quoi pourrait envahir trottoirs et rues, troublant l’ordre public et surtout la libre circulation des citoyens.

Alors ce n’est pas parce que la tête de mule invoque Mahomet et sa jument volante en compagnie de plus que deux et trois bras-cassés que la loi, brutalement, n’existe plus. Faites le travail pour lequel vous avez déjà été payé et qu’en briguant la mairie vous affirmez avoir la capacité d’assumer à nouveau. Ayez le courage d’appliquer la loi qui depuis 1905 nous assure l’absence des indécrottables superstitions dans la conduite des affaires de la cité. Toute la loi et rien que la loi.

On a déjà eu une Saint Barthélémy, un métro Charonne et ses cadavres dans la Seine, on ne veut pas d’une Saint Sernin, d’un métro Esquirol et de cadavres dans la Garonne.

On a déjà eu la bataille de Toulouse au 8ème siècle [http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Toulouse_%28721%29 ] on ne veut pas de son remake au 21ème siècle.

Vous avez relogé les autres occupants des immeubles démolis, il n’y a aucun phénomène surnaturel qui empêcherait spécifiquement de reloger des musulmans.

La place de l’exercice du culte musulman est très claire : c’est exactement la même que pour les autres cultes, qu’il soit le premier des prisons de France n’y change rien.

8 ) Sur le plan des principes, les musulmans ont le droit de construire très exactement les mêmes choses que ce qui est autorisé aux non-musulmans. Ils ont aussi le droit de rouler en Rolls et de descendre au Hilton. Par contre, les maires n’ont pas le devoir de leur fournir des Rolls (que ce soit gratuitement, au prix fixé par les Domaines, au prix du marché ou sans rabais), pas plus que qui que ce soit n’a le devoir de payer leur note du Hilton.

Ils ne peuvent pas se payer une Rolls ? Qu’ils roulent en Vélôtoulouse, comme tous le monde.

Ils ne peuvent pas se payer le Hilton ? Qu’ils aillent au Formule1, comme tous le monde, voire sous les ponts du Canal du Midi comme certains non-musulmans.

Si des gens, qu’ils soient terriens ou martiens, confondent leur DROIT à quelque chose avec le DEVOIR pour les autres de leur fournir ce quelque chose, s’ils volent la Rolls ou font de la grivèlerie au Hilton sous prétexte que c’est truc-phobe de leur refuser Rolls et Hilton PARCE QUE ils y ont droit, alors il y a des lois, des médiateurs, des politiciens ( ?), des policiers, des CRS, des magistrats, et des gardiens de prison pour leur remettre les idées à l’endroit.

Et si tout cela échoue, il reste encore la solution de la démigration (http://demigration.wordpress.com)

Les politiciens qui ne savent rien faire d’autre que rejeter sur leurs administrés leur incapacité à faire ce pour quoi ils sont payés (et que pour être réélus ils passent leur temps à promettre de faire), ça commence par 50% d’abstention aux élections régionales et Louis XVI a été surpris de comment ça pouvait se terminer.

9) La différence entre Islam modéré, respectueux des lois, à soutenir, et islamisme, dérive intégriste à combattre, c’est du gloubiboulga à la sauce UMPS. Parce que si existe l’islam modéré que Jean-Luc Moudenc veut soutenir, alors l’islam tout court, il est quoi ? Non-modéré ? Dès lors, ce serait quoi la différence entre les non-modérés et les intégristes ? Et les islamistes modérés, comme ceux au pouvoir en Turquie, ils sont islamistes à soutenir ou modérés à combattre ?

Ces arguties mènent toutes à des impasses et des absurdités.

Jean-Luc Moudenc serait-il périmé et obsolète du fait d’avoir été jeune dans les années 60 ? Evidemment que non. Relisons donc les dictionnaires de ces années là : islam et islamisme y sont synonymes. L’islam c’est docteur Jekyll, et l’islamisme c’est mister Hyde. On fraude ces mots par servilité devant les rois du pétrole depuis le premier choc pétrolier craignant qu’ils ferment les robinets, et on fraude encore plus, selon le principe de l’autruche, depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Lisons donc aussi l’abrégé (100 pages) de la vie de Mahomet (tinyurl.com/vie-de-mahomet) en introduction du coran traduit par Claude-Étienne Savary, au 18ème siècle, époque où il ne risquait pas de fatwa (contrairement à Robert Redeker). C’est bien le mot « islamisme » qui est utilisé pour désigner la religion définie par le coran et l’exemple de Mahomet, c’est à dire… l’islam tel qu’enseigné dans toutes les mosquées depuis toujours, et notamment dans celles de Bellefontaine et d’Empalot.

Mais toutefois, puisque Jean-Luc Moudenc fait la distinction entre islam et islamisme, il serait bon dès lors de savoir de quel côté selon cette distinction se trouvent les imams responsables des mosquées dont il a facilité la création.

L’imam de Bellefontaine, c’est Mamadou Daffé, officiellement professeur de microbiologie au CNRS et musulman modéré, POINT.

L’imam de Bellefontaine, c’est Mamadou Daffé, officiellement professeur de microbiologie au CNRS et musulman modéré, POINT.
coranix.org/action/bellefontaine/tlt24oct2006/index.htm

Sa biographie est pourtant plus longue : d’origine malienne, français par naturalisation, jugé « trop musulman pour être français » en 1997 et qualifié d’« islamiste » en 2002 (tinyurl.com/yjpqdjw), adoubé par l’université islamique d’Al Azhar cette même année (tinyurl.com/dfwz6n). Quand il s’adresse directement aux musulmans c’est en 2004 un inconditionnel du voile (tinyurl.com/y9msy55) prônant ouvertement la ghettoïsation (tinyurl.com/yjtuoyv).

Les derniers jihadistes d’Al Quaïda ont été arrétés en France à… Toulouse en 2007 (tinyurl.com/ylf75rr) et condamnés en 2009 (tinyurl.com/yexrrzg) mais heureusement l’imam Mamadou Daffé expliquait que cela n’avait rien à voir avec l’islam (tinyurl.com/yaduvyh).

L’imam se fait discret depuis. On ne l’a par exemple guère entendu quand une doctorante du CNRS à l’université où il travaille a été licenciée pour port du voile (tinyurl.com/ybovbl4).

C’est donc à un imam favorable au voile, aux ghettos, moins doué pour détecter les jihadistes que des policiers n’ayant sans doute jamais ouvert le moindre coran, ni mis les pieds dans un laboratoire du CNRS, que Jean-Luc Moudenc à estimé judicieux de vendre un terrain municipal de Bellefontaine et d’accorder le permis d’y construire une mosquée.

Et l’imam de la mosquée d’Empalot ? C’est Mohamed Tataï.

Mohamed Tatai, imam de la mosquée d'empalot
coranix.org/action/empalot/historique.htm#22fev2005

Citoyen Algérien, issu d’une grande famille de muftis, diplômé de la prestigieuse université berceau des « Frères Musulmans », Al Azhar du Caire en Egypte, auteur de plusieurs ouvrages théologiques, un vrai savant de l’Islam. En 1985, il est détaché en France par le ministère algérien des affaires religieuses et prend son premier poste d’imam itinérant à la Grande mosquée de Paris. Puis il est envoyé successivement à Strasbourg, Annecy, Marseille, pour se poser à Toulouse en 1991 (tinyurl.com/ykh46xn). Depuis, il a bien fait rire la police en donnant refuge à un compatriote clandestin, qui pour le récompenser lui a cassé un doigt et les lunettes, manquant de peu de lui crever un oeil (tinyurl.com/ylxgtco). Les journalistes l’apprécient aussi, beaucoup, car bien qu’il parle français il préfère s’adresser à eux en arabe (tinyurl.com/ykojjrp) pour être mieux compris (tinyurl.com/yjkdopy).

Pour la plus grande « petite mosquée » de France, Jean-Luc Moudenc ne pouvait pas mieux choisir que ce digne représentant d’un islam modéré éminemment respectueux de la république s’il en est, qui plus est parfait modèle d’intégration.

10) Des remerciements à un site internet islamovigilant ?!

Hé bien, voilà qui change de la précédente réaction de Jean-Luc Moudenc lorsqu’un autre site, en 2005, avait publié le même genre d’article (tinyurl.com/ybxv44k) que celui ayant motivé ses 9 paragraphes de mise au point.

A l’époque il avait annoncé dans la presse locale son intention d’écrire au procureur pour lui demander de surveiller le site internet en question (tinyurl.com/ylnbjmq).

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voter

Transmettons à l’ensemble des élus de Toulouse cet historique des mosquées de Bellefontaine et d’Empalot afin que tous soient au courant de QUI? à fait QUOI?, COMMENT? et QUAND?, de telle sorte qu’ils sachent quelles sont les erreurs commises, qu’ils ne les renouvellent pas et qu’ils les corrigent.

On applique la bonne vieille méthode SITA inspirée par Amnesty International: envoi d’un courrier, dans une enveloppe timbrée, par la poste ( tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu)

Quoi mettre dans l’enveloppe?

Un timbre de base tarif 20g permet d’envoyer deux feuilles, c’est à dire 4 pages en recto-verso.
Imprimer la version pdf en 4 pages du présent article.

version pdf en 4 pages du présent article

A qui envoyer les courriers ?

1) Aux élus du conseil municipal de Toulouse

dont on trouvera les noms à la page http://www.toulouse.fr/municipalite/conseil-municipal. Cliquer sur les noms pour obtenir leur adresse postale.

2) Aux députés des circonscriptions de Toulouse

dont on trouvera les noms via la page RECHERCHE DES CIRCONSCRIPTIONS PAR LA COMMUNE OU LE CANTON http://www.assemblee-nationale.fr/qui/communes/recherche_new.asp. Au 1er paragraphe « Recherche par la commune ou le canton » indiquer « Toulouse » dans la zone « Commune » puis cliquer sur « Lancer la recherche » : vous obtenez la liste des députés de chacune des circonscriptions de Toulouse. Cliquer les liens « fiche député » pour obtenir leur nom et adresse postale.

3 )A Monsieur le préfet de Haute-Garonne

dont on trouvera l’adresse postale à la page

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_l_interieur/les_prefectures/votre_prefecture

4) Aux habitants de Toulouse choisis au hasard

(de préférence dans le voisinage du projet de mosquée).

On trouve leurs noms et adresse postale sur internet via l’annuaire du téléphone, de la manière suivante :

a) On va sur un service de cartographie, http://fr.mappy.com/ par exemple, ou autre. On indique l’adresse exacte de la future mosquée (voir article) puis on zoome sur la carte jusqu’à pouvoir lire le nom des rues au voisinage de l’adresse de la mosquée.

Sur Mappy, un clic gauche maintenu sur la carte permet de la déplacer de manière à ce qu’elle reste centrée à l’adresse indiquée ensuite on clique sur le bouton + (pour zoomer) autant de fois qu’il est nécessaire, tout en recentrant le plan après chaque zoom.

b) Un nom de rue ayant été choisi on va sur l’annuaire du téléphone www.pagesblanches.fr et on clique sur « recherche détaillée ». On laisse vides les deux rubriques Nom et Prénom puis à la rubrique Adresse on indique le nom de la rue choisie précédemment (sans indiquer de numéro). A la rubrique Localité on indique Toulouse. A la rubrique Région on met le numéro du département, 31. Il ne reste plus qu’à cliquer sur Trouver et l’annuaire va vous donner les noms, prénoms et adresses postales de tous les habitants de la rue choisie (du moins de ceux qui ont le téléphone). Vous n’aurez que l’embarras du choix pour vos courriers SITA.

Votre courrier SITA est prêt, il ne vous reste plus qu’à le timbrer et à le poster.

Pour prolonger et compléter cette action SITA par courrier postal, on peut aussi mener une action par courriels. La technique courriel est exposée à la page

http://sitasecure.wordpress.com/2009/06/01/action-par-courriels/

Éventuellement, vous pouvez recenser votre action au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

Vous avez une enveloppe ? Un timbre ?

Alors vous avez le P O U V O I R  ……………… de dire son fait à toute personne publique. Et c’est très efficace : tinyurl.com/C44RVR 

Supplément gratuit /Adresses utiles
 
Mosquée Abou-Bakr 18, Cheminement Louis Auriacombe TOULOUSE 31000
Mosquée AL-HOCEÎNE  Place Tel Aviv TOULOUSE 31300   
Mosquée EN-Nour  19, rue de Cannes TOULOUSE 31000 
Mosquée ER-RAHMA  59, rue de la Faourette TOULOUSE 31100  
Mosquée SALAM  257, route Seysses TOULOUSE31000
Mosquée AL-Hoceine  Belle Fontaine Mirail Place Tel Aviv TOULOUSE 31000
Association des Résidents du Foyer  3, Place des Papyrus TOULOUSE 31000
Association Socio-Culturelle  Cheminement Vincent d’Indy TOULOUSE 31000
Association des Résidents du Foyer  79, allée Charles de Fitte TOULOUSE  31000
Association Culturelle de Toulouse  Impasse de Londres TOULOUSE 31000
Association Culturelle de Toulouse  Chemin Edgard Varese TOULOUSE 31000
Association : A.M.C.R.F   Siège social : appartement 9 – 2ème étage, 4, rue Vincent Van Gogh, TOULOUSE 31100
Centre ZAYNAB  13, rue Van Gogh    TOULOUSE   31100 

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :